Trouver une garderie sur son trajet professionnel

La compagnie S.N.C.F plenche sur une douzaine de créations qui permettront aux clients de laisser les enfants en bas âge dans des crèches aménagées. Ce sont les stations SNCF qui serviront de crèche avec l’embauche d’un personnel qualifié.

Nous n’aurions jamais imaginé la compagnie SNCF devenir employeur de personnel diplômé du CAP petite enfance ? Effectivement, progressivement, ce service de garderie dans les gares SNCF se multiplie. Tout à commencer à Roanne et cela devrait se poursuivre à Ermont-Eaubonne (95) et à Paris-Nord. On parle de 2 crèches de 15 places pour une ouverture planifiée cette année.

Avec l’accord des services de la PMI, les lieux en station SNCF sont préparés par la S.N.C.F.. Finalement la crèche des tous petits est déléguée à une société de droit privé.

Une pénurie de garderie

Dans la Loire, dans la ville de Roanne, ce sont dix tous petits ayant entre 10 semaines à 4 mois qui sont maintenant accueillis depuis 6 mois. Ciblant les horaires d’arrivée et de départ des clients du train, la garderie reste accessible de 7 à 19 heures. Il existe une grosse demande, et dans un principe d’équité c’est les parents qui en ont le plus besoin qui sont jugées prioritaires : c’est à dire les familles avec un seul parent, les familles nombreuses ainsi que les jumeaux.

Dans les prochaines semaines, de nouvelles crèches sont à l’étude à Carpentras, Marseille, Macon, …. La société SNCF veut ouvrir près d’une dizaine de nouvelles garderies construites dans les gares de train. L’affaire est à suivre pour les parents et les personnes qualifiées de la petite enfance.

Les nouvelles du King:

  1. Enfants : détecter plus facilement et rapidement le strabisme
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply